Emploi : ce que l’on doit retenir de la conférence sociale

« L’apprentissage, c’est une voie d’excellence »

Lors de l’ouverture de la conférence sociale, le président de la République a fait la promotion de l’apprentissage et a réaffirmé la volonté du gouvernement de former 500 000 apprentis chaque année.

Des mesures ont été annoncées pour lutter contre le chômage de longue durée : les aides liées au contrat de génération seront doublées en cas d’embauche d’un jeune et d’un chômeur de longue durée et le nombre de contrats d’insertion sera doublé (de 40 000 à 80 000) en 2015.

« Lever tous les obstacles structurels qui freinent la progression de l’apprentissage »

C’est en affirmant cette ligne conductrice que Manuel Valls, le premier ministre, a conclu la conférence sociale.

Plusieurs mesures financières ont été annoncées : une levée de 200 millions d’euros doit être votée dès la semaine prochaine, cela pour permettre d’inciter les employeurs à recruter pour la première fois un apprenti. Une aide de 1000 euros par jeune leur sera octroyée dans les secteurs professionnels où un accord de branche aura été conclu. Cette mesure s’ajoute aux aides déjà existantes dans les TPE (primes à l’apprentissage de 1000 euros). Il convient de rappeler que les primes à l’apprentissage ont été supprimées, en 2013, pour les entreprises de plus de 10 salariés.

Les négociations sont prévues dès septembre pour acter ces dispositions.

Le premier ministre a soutenu le Plan « séniors » de François Rebsamen en annonçant la création d’un contrat de professionnalisation « nouvelle carrière ».