Contrat de génération : Résultats décevants et problème de notoriété ?

Le contrat de génération est un dispositif mis en application depuis un an, a pour but d’inciter les entreprises à embaucher un jeune de moins de 26 ans en CDI, tout en maintenant dans l’emploi un senior de plus de 57 ans.

Sont éligibles uniquement les entreprises de moins de 300 salariés.
Mais, malgré une prime de 4 000 € par an pendant 3 ans, ce dispositif ne séduit pas les chefs d’entreprise. L’objectif était de signer 100 000 contrats en une année, mais le 19 septembre, on en dénombrait seulement 10 624.
Les services de Michel Sapin, Ministre du travail, considèrent que les contrats de génération souffrent d’un problème de notoriété. Cependant, les chefs d’entreprise soutiennent que ce dispositif est mal adapté et pointent du doigt ces limites :

–  Alors que l’on observe une évolution des postes au sein des entreprises, le contrat de génération implique comme condition, que le jeune doit remplacer à terme le senior poste à poste.

– Certains affirment que le système est trop complexe et que les effets de seuil sont inadaptés.

– D’autres soutiennent que le dispositif ne semble pas adapté à toutes les situations, et corps de métier.

Dans ce milieu économique complexe, les chefs d’entreprise déplorent que l’aide de 4 000 € ne suffise pas à lever les freins à l’embauche d’un jeune en CDI.

Après que le gouvernement ai accordé un nouveau délais aux entreprises de plus de 300 salariés pour mener à bien leurs négociations sur un plan d’action de contrat de génération, le Ministère du travail demande aux chefs d’entreprise de patienter.