Contrats aidés : seconde chance pour les jeunes ?

big data et recrutement prédictif

Les contrats aidés sont toujours au centre des préoccupations, et pour cause de nombreuses critiques du fait de ses limites face à la réalité du marché du travail, lui sont attribuées.
Néanmoins, ils constituent une « seconde chance » pour les jeunes sorties d’un cursus scolaire avec peu ou pas de diplôme.

L’économiste Eric HEYER, spécialiste de l’emploi à l’observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), affirme que les contrats aidés représentent une opportunité pour cette population aussi touchée par le chômage, dans une conjoncture économique difficile.

« Véritable tremplin économique ? »

Avec un taux de chômage d’environ 10,4%, l’objectif de ces contrats aidés est de « maintenir les jeunes et les seniors, premier sacrifié en période de sous-emplois » sur le marché du travail, en les formants à un emploi.

Alors que le gouvernement envisage une création de 500 000 emplois d’avenir d’ici 2018, E. HEYER affirme que c’est un dispositif qui peut être favorable à un ralentissement de la courbe du chômage.