Vers une explosion des contrats aidés pour la rentrée 2013 ?

emplois d'avenir

Ces derniers jours, durant ses déplacements, le Président de la République François Hollande a rappelé les nombreux avantages de recruter en contrats aidés. En effet, le gouvernement mise sur ces programmes d’emplois aidés (emplois d’avenir, contrat de génération, emplois francs etc.) pour inverser la courbe du chômage. Pourtant, nombreux restent sceptiques quant à la réussite de ces dispositifs pour relancer l’économie.

Le Président François Hollande certifie le succès des contrats aidés pour lutter contre le chômage

Que ce soient les emplois d’avenir ou les emplois francs, le Président de la République n’hésite pas à affirmer sa satisfaction quant à leur évolution et présence sur le marché du travail.

Après un démarrage timide, le dispositif est monté en puissance à partir de juillet avec 11 000 jeunes recrutés en emplois d’avenir. Au 4 août 2013, on comptabilise 45 305 signatures.

Selon le Gouvernement, l’objectif des 100 000 emplois d’avenir sera atteint d’ici la fin de l’année. Cela est notamment du au fait que le dispositif est dorénavant accessible aux entreprises du secteur marchand, ce qui a engendré « un rythme accéléré de création des emplois d’avenir ».

Quant aux emplois francs, dispositifs de soutien à l’emploi des jeunes résidant dans une zone urbaine sensible (ZUS), « compte tenu de leurs succès » le chef de l’Etat annonce un doublement du nombre des emplois francs en 2013, passant ainsi de 2500 à 5000 contrats signés.