La réforme de la formation professionnelle

réforme de la formation professionnelle

Objectif de la réforme de la formation professionnelle : Former en priorité les chômeurs et les salariés peu qualifiés, pour mieux répartir les 32 milliards de dépenses par an.

Michel Sapin, le Ministre du Travail, a promis une « réforme en profondeur » pour pallier aux défauts de la formation professionnelle.

–          Ce ne sont pas ceux qui ont le plus besoin qui bénéficie d’une formation. Les entreprises ont tendances à former en priorité leurs cadres, alors que les ouvriers, les salariés de PME et les chômeurs ne sont que très rarement sujets à des formations.

–          De surcroît, le système est très complexe, entre le DIF (droit individuel à la formation), le CIF (congé individuel à la formation) et les autres bilans de compétences…

–          De plus, le souci d’adapter des formations au marché du travail. Ce qui explique les milliers d’emplois non pourvus à l’heure où le taux de chômage bat des records historiques.

 

Pour cela, le groupe de travail se concentrera sur 4 pôles majeurs :

 – Orienter la formation vers ceux qui en ont vraiment besoin : ouvriers peu ou pas qualifiés, les populations précaires et les demandeurs d’emploi.

‚ – Création d’un Compte Personnel de Formation (CPF) : ce nouveau dispositif de formation sera universel, individuel et transférable. Proche du DIF, il permettra au salarié de conserver, et ce même en cas de changement d’entreprise et au-delàs des 2 ans, son droit à 20h de formation chaque année.

ƒ-  Développer l’alternance : pour améliorer l’emploi des jeunes, le gouvernement entend développer l’alternance. De plus en plus de grandes écoles valorisent ce processus, mais c’est pour les élèves de niveau inférieur, que sa valeur ajoutée en termes d’insertion professionnelle est la plus grande. Le gouvernement envisage d’augmenter la part de la taxe d’apprentissage aux établissements qui forment réellement en alternance.

-„  Adapter les formations au marché du travail : ce dernier est en constante évolution, mais les formations ne suivent pas. Il est important que les entreprises anticipent les compétences, qui demain, permettront aux salariés de se maintenir dans l’emploi.

La réforme de la formation professionnelle est attendue au plus tard pour la fin de l’année 2013.