Les principaux dispositifs d’aides à l’export

aides à l'export

Alors que le premier ministre installe un comité de suivi des aides publiques aux entreprises, découvrez les principaux dispositifs daides à l’export…

Les dispositifs d’aide à l’export se révèlent être un « casse-tête » pour les entreprises

Se développer sur un marché étranger engendre d’importants coûts organisationnels, humains et financiers pour une entreprise. De nombreuses aides publiques ont été mises en place par le gouvernement pour accompagner et soutenir les entreprises dans la réalisation de leurs projets d’export.
Mais malgré les incitations du gouvernement à exporter, les entreprises ont du mal à se repérer dans le maquis des dispositifs : plus de 70% des entreprises ont une réelle difficulté à identifier et accéder aux aides.

2 dispositifs destinés essentiellement aux PME, visent à alléger les charges des entreprises

Assurance prospection COFACE : il s’agit d’une aide financière couplée d’une assurance contre le risque d’échec commercial lors des démarches de prospection (participation aux salons, études de marché, recrutement etc.) à l’étranger par les entreprises.

Crédit d’impôt export : destiné aux PME, il s’agit d’une aide égale à 50% des dépenses de prospection commerciale engagées sur une période de 24 mois, à partir du recrutement d’un nouveau collaborateur spécialisé dans l’export. Le crédit d’impôt export est plafonné à 40 000 euros par entreprise et ne peut être obtenu qu’une seule fois dans la vie de l’entreprise.

Soutenir au mieux les projets à l’international
AD Consultem apporte une expertise et un savoir-faire opérationnel dont les entreprises ne disposent pas nécessairement en interne. Ainsi, elle évite aux entreprises de s’engager vers une procédure administrative longue et fastidieuse, en identifiant les dispositifs d’aide auxquelles l’entreprise est éligible, tout en prenant en charge la constitution du dossier.