Plus de 150 000 emplois d’avenir ont été signés

emplois d'avenir

La barre des 150 000 emplois d’avenir, qui figurait parmi les engagements du candidat François Hollande lors de la campagne présidentielle de 2012, a été atteinte fin septembre.

C’est l’annonce faite par le ministre du Travail, François Rebsamen dans un communiqué, qui se réjouit du fait que «l’engagement n°34 du candidat François Hollande» soit «tenu».

Le ministre rappelle que «83% des jeunes en emplois d’avenir n’ont pas le baccalauréat et 42% n’ont aucun diplôme. L’objectif de s’adresser à ceux qui rencontrent le plus de difficultés est donc atteint». En outre, «un jeune sur cinq réside dans un quartier populaire», «plus de la moitié des contrats prescrits sont des contrats longs (CDD de trois ans ou CDI)» et «plus de 9 jeunes sur 10 sont recrutés à plein temps». «C’est donc l’inverse d’un petit boulot», relève-t-il.

«77% des jeunes ont au moins un engagement de formation confirmé» et «le taux de rupture précoce des contrats est faible : 10%, en deçà de ce que l’on observe pour tous les autres types de contrats aidés», souligne le ministre.

Lors de la campagne présidentielle de 2012, François Hollande promettait de «créer 150 000 emplois d’avenir pour faciliter l’insertion des jeunes dans l’emploi et l’action des associations, en priorité dans les quartiers populaires». En 2013, 100 000 de ces emplois subventionnés (CDD ou CDI), destinés aux jeunes pas ou peu diplômés, ont été signés. Pour 2014, le gouvernement a augmenté son objectif à 95 000 emplois d’avenir, au lieu des 50 000 prévus initialement.